Hydros
L’eau, cycle de la vie.

 

D’après une idée originale de François Stuck, auteur & réalisateur.

Production : association IDÉtorial

Conseiller scientifique : Gilles Pipien
Durée prévisionnelle : 70 minutes

Présentation du film.

Il y a 40 ans, Masanobu Fukuoka, microbiologiste et agriculteur japonais, constatait lors de ces nombreux voyages, que la terre s’achéchait. Cependant, si l’homme a généré ces déséquilibres du cycle de l’eau il est aussi capable de rétablir ces équilibres. Le film développera 2 axes. Un sur l’utilisation de l’eau et l’autre sur la régénération du cycle de l’eau. Le questionnement du documentaire est :

Comment s’inscrire dans les cycles du vivant et en particulier celui de l’eau sans les détruire voir en les agradant ?

Cela demande certainement de se poser la question de notre relation à l’eau individuellement mais surtout collectivement car dans tous les domaines concernés, industrie, agriculture, forêt, urbanisation et particuliers, nous avons les savoirs et savoirs faire pour engager des « actions sans regret » en faveur la ressource en eau pour les hommes comme pour l’ensemble du vivant. Le sujet du documentaire est d’explorer ces pistes de transformations.

La gestion de l’eau met aussi à l’épreuve nos démocraties. Aujourd’hui, nous sommes confrontés au dérèglement du cycle de l’eau qui impacte les conditions d’habitabilité sur Terre. Questionner les enjeux du cycle de l’eau, c’est aborder un sujet fondamental pour notre avenir.

Le documentaire sera réalisé à partir de témoignages de personnes très diverses dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie, de la forêt, de l’urbanisme et du particulier.
Nous montrerons des exemples d’action ou de changement de pratiques qui sont autant de solutions aux problématiques de l’eau. La compréhension du cycle de l’eau permettra de mettre en perspectives ces actions.

Le film est en cours de tournage. À ce jour les intervenants et les situations retenues sont :

– La protection des champs captant de la métropole lilloise avec les villes gardiennes de l’eau comme Faches-Thumesnil.

– L’hydrologie de régénération du cycle de l’eau en agriculture. Drôme et plateau des Maures.

– Une approche globale de la gestion de l’eau à l’échelle d’un bassin dans la vallée de l’Arve.

– Un industriel qui dans l’exploitation de sa carrière a fortement réduit sa consommation d’eau et a aussi mis en place un système de traitement de l’eau. Strasbourg.

– Une personne qui dans son quotidien gère l’eau avec une approche durable. Penser l’eau de tous les jours. Trucs et astuces.

– Transformer la ville et donc changer les paradigmes de l’urbanisme. Comment faire pour développer « Une ville éponge » ? Elne

– La forêt comme grand personnage du cycle de l’eau.

   

Les principaux intervenants dans le film à ce jour :

Hélène Soubelet – Directrice de la Fondation pour le Recherche sur la Biodiversité

Germain Ntono Tsimi – Professeur de droit à l’université Yaoundé 2

Laurent Roy – Ancien directeur de l’Agence de l’Eau Rhône, Méditerranée, Corse.

André Trives – Permaculteur et élu à l’environnement d’Elne

Mathieu Bessière – Agronome

Bruno Forel – Président de l’ANEB (Association Nationales des Élus de Bassin)

Marc-Antoine Forconi – Permaculteur

Isabelle Richard – Dr. en psychologie sociale

Gilles Pipien – Ingénieur Général Honoraire

   

Intervenants à venir :

Apoline Zahorka – Association « Juste 2degrés »

Laure VIDAL-BEAUDET – Professeure en Agronomie urbaine

Marc-André Selosse – Biologiste

Lionel Asin – Viticulteur

Mathieu Archambeaud – Agronome

   

Il nous manque à ce jour une personne pour décrire et expliquer les enjeux du cycle de l’eau en relation avec le climat et une personne sur le rôle de la forêt, la vraie, dans le cycle de l’eau.

    

La production du film

  

L’association IDÉtorial est productrice du film. François Stuck est l’auteur et le réalisateur du film. Il en assure la responsabilité éditoriale. Pour le développement du film, il est conseillé par Gilles Pipien, qui par ailleurs, participe activement à la recherche de partenaires.

Les partenaires aujourd’hui ont l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse et l’Association Nationale des Élus de Bassins, l’ANEB.
  

L’association IDÉtorial produit des « Actualités Locales au Cinéma » qui ont pour ligne rédactionnelle « Que se fait-il de bien près de chez nous ? ». Elles permettent l’émergence de la défense du bien commun dans la séance de cinéma. Nous produisons des films sur la même ligne éditoriale. Ces documentaires sont aussi les supports pour l’organisation de projections-débats qui participent, avec nos moyens, à l’élévation du niveau de conscience des citoyens. Nous pensons que cela est une condition majeure du changement et de la mise en œuvre de cette fameuse transition vers un monde durable.

  

Pour nous connaître : www.idetorial.fr
 

La diffusion

 

Dans un premier temps le documentaire sera diffusé sous la forme de projections-débats. Leurs organisations incombent aux acteurs locaux, qu’ils soient de la société civile, des collectivités territoriales ou de l’état, qui souhaitent entrer en dialogue avec les citoyens afin de favoriser l’émergence d’une intelligence collective qui nous permettra de faire les bons choix pour aujourd’hui tout en préservant notre avenir.

IDÉtorial a déjà mis en œuvre ce type d’actions avec deux films : « Bienvenue les vers de terre » sur l’agriculture de conservation de sols (230 projections-débats dont une à l’Assemblée Nationale) et « Êtres en transition, le vivant nous questionne. » (70 projections-débats à ce jour).

  

Les contacts :

François Stuck
Auteur-Réalisateur
Tél. 06 144 20 531

 

Gilles Pipien
Conseiller scientifique
Tél. 06 07 02 47 98

  

IDÉtorial
Association loi 1901
8 rue du Châtelain – 46350 Payrac
SIRET : 800 930 471 00027 / APE : 5911B